Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Les raisons qui ont motivé STePPes a déposer un recours administraif devant le Tribinal Administratif de Marseille

Tout d’abord il est nécessaire de faire un petit historique.

Au cours de l’année 2000, sous la pression des délégués des parents d’élèves, et suite à  l’ouverture d’une 8ème classe pour le primaire, la municipalité se résout enfin à envisager la rénovation de l’école primaire avec la création d’une salle de classe et d’une salle polyvalente. Les plans ont été présentés au conseil d’école et validés. Ce n’était sans compter sur l’élection d’un nouveau maire qui proposa son projet « en mieux ». Le 21 février 2002, le conseil municipal approuvait à l’unanimité le dossier de consultation des entreprises relatif à la construction d’une salle polyvalente, d’une salle de classe et de préaux. L’appel d’offre lancé en juin 2002 a été déclaré infructueux. Le maire décidait alors unilatéralement  de construire un nouveau groupe scolaire de l’autre côté de la rue des Ecoles, sur le champ «Corsini» au piémont sud du village perché de Cabriès. Or, ce terrain communal d’environ 4 hectares est un champ cultivé acquis en 1985 par une DUP (Déclaration d’Utilité Publique) qui stipule expressément que cet espace agricole est soustrait à l’urbanisation -création d’un parc public- (pièce jointe n°11), l’ancienne ferme Corsini devant être transformée en équipements socio-culturels (école de musique et bibliothèque effectivement installées en 1991). Tous les documents administratifs et réglementaires depuis 20 ans (Atlas départemental des paysages , diagnostic en vue du PLU par l’Agence d’Urbanisme de Marseille (AGAM), rapport du bureau d’étude G2C Environnement commandé par la Commune (décembre 2005), nouveau diagnostic en vue du PLU (septembre 2011), périmètre de protection de 500 m suite à l’inscription de l’église romane de Cabriès-village (2012), SCOT du Pays d’Aix (approbation communautaire décembre 2013) insistent sur les entrées de ce village perché à préserver absolument, avec des cônes de vue remarquables sur le piton de Cabriès depuis les 2 routes d’accès sud au village, routes qui délimitent à l’Est (route de Violési) et à l’Ouest (route de Rans) le champ communal acquis en 1985 (avec 1/3 d’un Fonds régional destiné à la préservation des paysages).

Le Permis de construire que l’association STePPes a contesté devant le Tribunal administratif est similaire aux deux précédents qui ont été suspendus, puis annulés par le Tribunal administratif de Marseille (suspension du 20 avril 2005, confirmée par le Conseil d’Etat le 13 décembre 2005 (pièces jointes n°12 et 13); annulation du PC le 6 avril 2006 par le TA de Marseille, sur la base de l’article R.111-21 du Code de l’urbanisme pour déterminer qu’un bâtiment de plus de 3.000 m2 de toiture sur le piémont sud en contrebas du vieux village de Cabriès « laquelle construction ne trouvant aucune correspondance dans le bâti alentour, repose sur une erreur manifeste dans l’appréciation de l’atteinte portée au caractère et à l’intérêt des lieux avoisinants…» (pièce jointe n°14). La suspension du deuxième permis de construire déposé par l’emphytéote CFA Méditerranée est intervenue le 28 janvier 2008 au motif d’une méconnaissance des dispositions de l’article NAD11 du POS de la Commune et de l’article R.111-21 du Code de l’urbanisme. Ce deuxième permis de construire d’un groupe scolaire dans le cadre d’un BEA a été annulé par le Tribunal administratif de Marseille le 26 novembre 2009 parce qu’il méconnaît les dispositions de l’article NAD11 du POS de la commune qui posent des exigences qui ne sont pas moindres que celle de l’article R.111-21 du Code de l’urbanisme (pièces jointes n°15 et 16).

 

 

                            l'article en intégralité    =======>


Les raisons du recours
180 ko
LES_RAISONS_DU_RECOURS.pdf

Annexes du dossier: les raisons qui ont motivé STePPes à déposer un ...

 

     Pièce n° 1: arrêté permis de construire                           Pièce n° 2: vue aérienne plan cadastral

     Pièce n° 3: photo aérienne du site                                  Pièce n° 4: plan des bâtiments projetés

     Pièce n° 5: page notice descriptive                                Pièce n°  6: enjeux P.L.U.

     Pièce n°7 : extrait J.O. déclaration préfecture                Pièce n°  8: cônes de vue P.L.U.

     Pièce n° 9: recours gracieux du 10 mars 2014                   Pièce n°10: déchets sur terre-plein

     Pièce n°11: D.U.P.   expropriation 85-88                         Pièce n°12: ordonnance T.A. du 20/04/2010

     Pièce n°13: jugement Conseil d'Etat du 14/1/2005            Pièce n°14: jugement T.A. du 06/04/2006

     Pièce n°15: ordonnance T.A. du 13/06/2008                     Pièce n°16: jugement T.A. du 26/11/2009

     Pièce n°17: table ronde du 20/09/2008                            Pièce n°18: table ronde du 18/10/2008

     Pièce n°19: table ronde du 28/01/2010                            Pièce n°20: table ronde du 23/05/2011

     Pièce n° 21: courrier au maire du 02/09/2010                   Pièce n°22: étude CAUE  "école dans le village"

     Pièce n°23 : projet alternatif de STePPes sur le site          Pièce n°24: article "La Provence" du 28/02/2011         

     Pièce n°25: page notice descriptive                                Pièce n°26: étude CAUE "école dans le champs"

     Pièce n°27: résultat concertation                                    Pièce n°28: plan montrant écoles fermées

     Pièce n°29: article "La Marseillaise" du 12/07/2012            Pièce n°30: réponse du maire recours gracieux

     Pièce n°31 : SCOT du pays d'Aix DOO décembre 2013        Pièce n°33: projet recours cassation arrêt du 06/05/2013            Pièce n°34: B.M. sur l'ordonnance du 20/04/2005              Pièce n°35 : POS zone UD

     Pièce n°36: POS zone NA                                                Pièce n°38 : cadastre avec barre rocheuse

     Pièce n°39: photos terre-plein transformé en décharge     Pièce n°40: photo inondation du champs

     Pièce n°42: photo entrée par route de Violési                  Pièce n°43: photo montage insertion route de Violési  

     Pièce n°45: photo montage vue aérienne                         Pièce n°46: photo coupe

     Pièce n°47: réponse après avis défavorable D.R.              Pièce n°48: avis sous réserves direction des routes

     Pièce n°49: article "Le Républicain" sur le  patrimoine       Pièce n°50: extrait atlas départemental des paysages    

     Pièce n°51: extrait étude AGAM                                      Pièce n°58: PLU, éléments paysagers à conserver

     Pièce n°60: PLU, paysages de campagne à conserver         Pièce n°61: P.V. conseil municipal du 17/10/2005

     Pièce n°62: coût construction école                                 Pièce n°63: avis A.B.F.   

     Pièce n°64: normes éducation nationale construction écoles